Inscrire les pères à l’agenda des politiques publiques

Rapport publié en 2014

38 documents (politiques, lois, règlements, programmes) ont été répertoriés au sein de différentes instances gouvernementales interpellées par l’engagement des pères auprès de leurs enfants. Une analyse de contenu a été faite de manière à identifier les terminologies « père », « mère » et « parents » et à cibler le contexte de leur utilisation. Le rapport conclue notamment que l’engagement des pères auprès de leurs enfants est un levier important mais malheureusement sous-estimé pour favoriser une plus grange égalité entre les femmes et les hommes.

Un résumé des principaux constats du rapport est disponible au bas de cette page.

INSCRIRE LES PÈRES À L’AGENDA DES POLITIQUES PUBLIQUES (Juin 2014)
Principaux constats du rapport

1. Place des pères dans les politiques publiques – 2 constats émergent

    1. Peu de mesures ciblées concernent (en 2013-2014) spécifiquement les pères, à l’exception du congé de paternité et de la mesure 13 du Plan d’action gouvernemental pour l’égalité entre les femmes et les hommes.
    2. Les mesures analysées portent essentiellement sur l’individu ou la famille, mais peu, voire aucune ne s’adresse au couple comme co-partenaire de l’équipe parentale.Suite à une analyse fine des contenus, quatre profils de mesures ont été identifiés  :
      • Des orientations qui adoptent une approche inclusive se traduisant par peu de visibilité des pères (ex : ministère de la Santé et des Services sociaux)
      • Une approche inclusive mais quelques mesures spécifiques pour les pères qui ont du « punch » (ex. ministère de la Famille)
      • Une approche genrée (mère / père) avec peu de mesures pour les pères mais très ciblées (ex. Secrétariat à la Condition féminine)
      • Équité de genre, sans spécificité (ex. système juridique et légal)

 

2. L’intégration des pères en matière de conciliation travail-famille – 7 constats émergent

    1. Le Québec n’a pas d’énoncé explicite de Politique familiale, ni de politique en matière de CTF
    2. On ne peut anticiper un modèle unique d’offre de mesures de CTF face à la diversité des configuration familiales combinées aux configurations multiples présentes dans le domaine du travail
    3. L’engagement paternel et le partage des responsabilités familiales est un levier d’une meilleure CTF
    4. Il existe très peu d’études qui permettent de documenter les réalités paternelles en matière de CTF
    5. La persistance de stéréotypes dans le discours social jumelé à la croissance du double emploi peut entraîner une pression importante sur le système familial créant un terreau fertile à la rupture conjugale
    6. Aucune mesure spécifique ne vient appuyer le soutien coparental dans les politiques consultées afin d’éviter de circonscrire cette thématique à un enjeu essentiellement féminin
    7. De nombreux hommes prétendent que l’exercice de la paternité est difficilement conciliable avec le travail (tabous, pression de performance, etc).

 

3. La séparation conjugale – réalités paternelles

Pertinence de mieux documenter, à l’aide d’une analyse différenciée, le contexte de rupture conjugale

    1. La séparation conjugale est source d’une réelle souffrance pour plusieurs pères, qui sont également moins enclins à demander de l’aide alors que peu de services leur sont offerts
    2. Une inégalité persiste entre les pères et les mères dans les modalités de garde des enfants
    3. Le fenêtre de temps est restreinte pour intervenir avant que le nouveau système familial ne retrouve son équilibre et que le mode d’implication paternelle ne se stabilise
    4. La perception et le soutien de la conjointe avant la séparation jouent un rôle important dans la désignation des modalités de garde post-séparation
    5. Les pères demeurent encore les plus grands pourvoyeurs de pension alimentaire, ce qui a une incidence sur leur situation financière
    6. La multiplication des procédures influence également la situation financière des pères, de même que leur capacité de mener à terme un dossier juridique

Adaptation des politiques publiques aux réalités paternelles en 2019 :
Des avancées significatives pour les pères québécois !

Les représentations nationales du RVP ont porté fruit au cours des années 2017 et 2018 puisque plusieurs mesures importantes de politique publique intégrant les pères québécois ont été dévoilées en 2018-2019. Ces mesures sont mises en oeuvre par le ministère de la Santé et des Services sociaux, le Secrétariat à la condition féminine, le ministère de la Famille et le ministère de l’Éducation.