Sondages et groupes de discussion

Conjuguer au masculin la conciliation famille-travail

[2021] Données comparatives tirées de deux sondages menés en 2021 auprès des pères ainsi que des employeurs québécois au sujet de la conciliation famille-travail et présentées par Diane-Gabrielle Tremblay, professeure en gestion des ressources humaines à l'université TELUQ.

Les pères québécois : champions canadiens de l’engagement paternel

[2021] Ce sondage Léger, réalisé auprès de 2001 pères canadiens, conclue que, comparativement aux pères des autres provinces canadiennes, les pères québécois s’inscrivent davantage en rupture avec la conception traditionnelle du père pourvoyeur, accordent plus d’importance à la coparentalité, au partage des tâches et plaident davantage en faveur de la garde partagée lors d’une séparation conjugale.

Le travail d’équipe des parents renforcé par le confinement dans près de la moitié des familles

[2020] Ce sondage réalisé auprès de 1000 pères et de 1000 mères alors que le Québec traverse une crise sanitaire reliée à la COVID, conclut que le confinement renforcerait le travail d’équipe pour près de la moitié des parents.

400 pères anglophones

[2019] Réalisée à partir des réponses de 400 pères québécois d’expression anglophone, cette étude met en lumière les vulnérabilités particulières auxquelles ceux-ci sont exposés. De ce fait, 74% des pères anglophones questionneraient la réponse des services publiques à leurs besoins. Les pères anglophones ressentiraient davantage de stress, de difficulté à s’adapter à leur rôle et douteraient plus de leurs habiletés parentales que les pères francophones.

La paternité au Québec : un état des lieux

[2018] Pour une première fois au Québec, 2000 pères québécois ont été interpellés dans le cadre d'un sondage, réalisé par Substance Stratégie à la demande du RVP. L’étude dresse un portrait approfondi des pères québécois quant à leur expérience de la paternité, à l’auto-évaluation de leurs aptitudes, à leurs besoins spécifiques et à la relation entretenue avec l’autre parent. Plus de la moitié des pères estiment que leur implication n’est pas valorisée au même titre que celle de la mère.

Ce que pensent les futurs pères et les pères

[2018] Six groupes de discussion ont eu lieu auprès de pères et de futurs pères au sujet de la paternité et des perceptions qui l’entourent. Bien que plusieurs hommes disent avoir à cœur l’implication auprès de leurs enfants, ils affirment que les employeurs et la société considère les pères comme des parents de deuxième niveau. Ils soulèvent également des enjeux financiers auxquels le RQAP pourrait mieux répondre.